Antidopage: le laboratoire français suspendu par l’Agence mondiale

Le laboratoire dirigé par l’Agence française de lutte contre le dopage (AFLD) a été suspendu par l’Agence mondiale antidopage (AMA) suite à la découverte de « problèmes liés aux analyses » effectuées à Chatenay-Malabry, en région parisienne. L’AMA ne détaille pas la nature de ces problèmes mais l’Agence France Presse avance « une contamination d'échantillons par des prélèvements sur des bodybuilders chargés en stéroïdes». Le ministère des Sports français, lui, évoque des « dysfonctionnements survenus en mai 2017 ». L’AMA ajoute dans un communiqué : « La suspension provisoire (du laboratoire) sera maintenue en attendant l’engagement de procédures disciplinaires par un comité […] indépendant. »