Argentine: furieux d'être remplaçant, il pointe une arme sur son coach

Cristian Neira, entraîneur d'une équipe argentine de 5e division, a démissionné de son poste après un incident grave survenu à l'entraînement. Cesar Pagani, l'un de ses joueurs, l'a menacé avec une arme à feu. Sa revendication: une place de titulaire lors du prochain match.

Il a préféré jeter l'éponge. Cristian Neira, désormais ex-entraîneur de l'Escuela Presidente Roca (5e division argentine, un niveau amateur), n'a pas hésité. "J'ai été impliqué dans ce club pendant plus de 45 ans et rien de tel ne s'est jamais produit", a-t-il déclaré à l'agence de presse EFE.

Sa démission découle d'un incident grave survenu jeudi dernier à l'entraînement. Cesar Pagani, le milieu de terrain de 27 ans de  l'Escuela, a menacé son entraîneur avec une arme à feu.

Il avait déjà menacé un coéquipier

Associated Press explique que le joueur a pointé un pistolet sur Cristian Neira pour exiger qu'il le titularise lors du match suivant. Emeterio Farias, président de la Ligue de football de Cordoba, a confirmé l'incident et le départ du coach au micro de Radio Suquia: "Le joueur l'a menacé avec un pistolet pendant l'entraînement. Il y a un autre joueur qui joue. Le coach estime qu'il est meilleur et il a le droit de décider qui doit jouer."

D'après Emeterio Farias, Cesar Pagani n'en n'est pas à sa première incartade du genre. Il aurait déjà demandé à un ami de menacer un de ses coéquipiers. Le président de la Ligue précise que Cristian Neira, effrayé, n'a pas déposé plainte mais que la police a été contactée: "J'espère que les autorités vont faire quelque chose. Un gars comme ça ne peut pas être laissé libre."