FERLAND MENDY : «Le Sénégal et la Guinée m’ont approché, mais… »

Ferland Mendy est en train de se faire un sacré nom dans le paysage footballistique français. Fort de ses belles performances au Havre, le latéral gauche est convoité par le Sénégal et la Guinée d’où sont originaires ses parents.

«Les deux fédérations m’ont approché mais je n’ai pas encore forcément envie de trancher. J’ai envie d’attendre. Il y a aussi peut-être la possibilité d’atteindre l’équipe de France. Tout ça est dans un coin de ma tête, mais je n’ai pas encore choisi», disait-il à la veille de Can 2017 dans un entretien avec Rmcsport.

Apparu à 11 reprises en Ligue 2 la saison dernière sous les couleurs du Havre, Ferland Mendy a profité du présent exercice pour s’imposer de façon définitive dans le onze de départ du club normand. Avec 28 matches de championnat disputés dont 27 comme titulaire, l’arrière gauche fait aujourd’hui l’unanimité au Stade Océane, membre à part entière de l’équipe. Avec 2 buts et 4 passes décisives, le latéral de 21 ans franchit les paliers à vitesse grand V au sein du club doyen.

« Je fais une bonne saison, ça se passe bien depuis le début. Je suis peut-être un peu moins bien en deuxième partie par rapport à la première, mais dans l’ensemble ça va », analyse l’intéressé, satisfait de sa progression : « J’ai progressé dans tout ce qui est relance, projection vers l’avant... Toutes mes qualités. Après, je dois encore progresser défensivement, dans la partie tactique, les centres, le dernier geste, ce genre de choses », affirme le natif de Meulan-en-Yvelines.

« J’ai saisi la chance que j’avais de pouvoir jouer à deux mains, je me suis donné à fond pour que tout se passe bien », raconte le joueur au sujet de sa prise de pouvoir dans le couloir gauche havrais, ambitieux pour la suite de sa carrière : « Mon ambition serait de quitter Le Havre à la fin de la saison pour essayer de franchir encore un palier. Mon but est d’aller au niveau supérieur », lance le jeune homme qui, pour mieux gérer ses intérêts, s’est selon nos informations entouré d’un avocat sportif, M. Chevret, désormais seul interlocuteur pour les clubs intéressés.

Des formations séduites, il y en a un certain nombre, que ce soit en Italie, en Allemagne, en Espagne, ou en Angleterre. En France, l’AS Monaco et l’Olympique Lyonnais étaient cet hiver annoncés comme présents sur le dossier, mais le HAC n’était de toute manière pas vendeur : « Je ne sais pas vraiment ce qu’il en était, je ne voulais pas savoir comment ça se passait, je préférais me concentrer sur ma saison », précise le joueur qui ne veut pas griller les étapes : « La Ligue 1 est ma priorité, tout joueur de Ligue 2 rêve de rejoindre la Ligue 1, alors pourquoi pas franchir ce palier ! L’OL ? C’est un challenge qui pourrait me plaire, mais je n’y pense pas encore. Je ne me dis pas que je vais aller là-bas ou non, mais oui c’est un bon challenge » , conclut-il. Avis aux intéressés.

Avec footmercato