LDC : Un but, une passe décisive et une occasion pour Sadio Mané

Dominateurs en première période et largement devant, les Reds ont craqué en seconde période et ont vu Séville égaliser dans les arrêts de jeu (3-3). Ils sont néanmoins toujours premiers du groupe E.

La frustration domine ce soir dans les rangs des Reds. Devant pendant 90 minutes après l'ouverture du score de Roberto Firmino dès la deuxième minute de jeu, et donc qualifiés et premiers du groupe E, ils ont vu Séville faire leur retard de trois buts pour égaliser dans les arrêts de jeu (3-3). Liverpool est toujours en tête mais devra l'emporter début décembre contre Moscou, à Anfield, pour assurer le première place. 

Tout avait pourtant bien commencé, donc, à Sanchez Pizjuan. Sur le premier corner de la partie, frappé par Coutinho, Firmino, oublié au seconde poteau, marquait après une déviation de Wijnaldum (2e, 1-0). Puis en quelques minutes, le match tournait totalement à l'avantage des Reds. Karius sortait une énorme parade devant Nolito (19e), puis voyait Ben Yedder manquer de peu le cadre (20e). Dans la foulée, Firmino passait tout près du 2-0 mais c'est finalement Sadio Mané, d'un but identique au premier, qui doublait le score pour les visiteurs (23e, 2-0). Le Sénégalais était aussi à l'origine du troisième but, signé Firmino, encore, qui marquait dans le but vide après une parade de Rico (31e, 3-0). 

A la pause, les Reds méritaient leur avantage. Mais les Sévillans se réveillaient au retour des vestiaires. Sous pression, les Reds craquaient par deux fois devant Ben Yedder, d'une tête sur coup franc (51e, 3-1) et sur penalty (60e, 3-2). Les Reds, en difficulté, reprenaient petit à petit du poil de la bête et manquaient le break par deux fois avec Can (78e) et Mané (81e). Le FC Séville égalisait au bout du temps additionnel par Pizarro (94e, 3-3).

Tout se jouera donc sur la dernière journée pour la première place du groupe E

 

Koulibaly et Naples peuvent encore croire à la qualif

Mardi, le Napoli sans Kalidou Koulibaly suspendu s'est offert une large victoire face à Donetsk (3-0) et a donc rempli son contrat : il lui fallait gagner par plus d'un but d'écart pour reprendre l'avantage à la différence de buts particulière face aux Ukrainiens. Les Italiens peuvent encore se qualifier pour les 8es de finale de la compétition comme l'indique L'Equipe. S'ils battent le Feyenoord à Rotterdam et que le Chakhtior perd contre Manchester City, ils auront leur ticket.

Monaco éliminée

Match déplorable des monégasques qui s'inclinent lourdement à domicile face à Leipzig 1 à 4. Cueillis à froid dès la 6ème sur un but contre son camp de Jemerson, ils n'ont jamais pu relever la tête.

Aligné dès le départ, Diao Keita Baldé n'a pas eu de de ballons de qualité à négocier. Pourtant, il aurait pu ramener son équipe à 1 à 2 à la 13ème mais sa frappe puissante du droit dans l’axe a parfaitement été détournée par le portier adverse. Il se heurtera également à une très solide défense allemande. Rien d’autre à signaler hormis qu’il sera remplacé dès la 60ème par Diakhaby qui n’a pas eu l’occasion de se distinguer dans un match d’une morose intensité.

Aprés deux buts en début du match, tout est devenu plus difficile. On est déçus, mais le groupe reste unis. On est ensemble dans les bons et mauvais moments. On doit bien préparer le match face au PSG maintenant.” laisse entendre Keita Baldé à la fin de la rencontre.

 Monaco est éliminé de la Ligue des Champions et ne parvient pas à se raccrocher à la Ligue Europa.