ANDERLECHT : La fin pour Stéphane Badji

Lundi soir à Neerpede, les Réserves d’Anderlecht se sont inclinés 1-2 face à leurs homologues brugeois. Comme déjà annoncé, Stéphane Badji et Hamdi Harbaoui n'ont pas répondu favorablement à la demande de René Weiler d'évoluer avec le groupe de Mo Ouahbi.  

Ce refus semble être la fin de l'aventure pour les deux joueurs. Le coach suisse avait déjà pointé leur manque de qualité pour Anderlecht. Leur volonté et engagement étaient les points positifs dans leur attitude mais leurs sorts semblent maintenant scellés. Weiler a déjà démontré cette saison qu'il n'acceptait pas les joueurs qui allaient à l'encontre de ses avis et décisions, annonce la presse matinale belge. 

Sauf revirement, nous n'allons sans doute plus voir Badji et Harbaoui dans le noyau tant que l'ancien mentor de Nuremberg est aux commandes à Neerpede.

Stéphane Badji est arrivé en janvier 2016 à Anderlecht en provenance de la formation turque de Basaksehir pour un contrat qui le lie au Sporting jusqu’en 2019. Quant au tunisien Hamdi Harbaoui, il a quitté l’Udinese en début de saison 2016-2017 pour rejoindre les Mauves.

Weiler fait-il fuir les joueurs mauves ?

Renè Weiler me laisse perplexe dans son approche du football et surtout dans son caractère. Je trouve qu’il n’a aucune remise en question de lui-même et surtout qu’il reporte toutes les fautes sur les joueurs alors qu’il est loin d’être irréprochable !
Il a fait fuir bon nombre de joueur mauve depuis son arrivée, Stefano Okaka en premier qui aurait pu être cette solution de rechange à Lukasz Téodorczyk qu’Anderlecht va devoir chercher lors du mercato qui arrive. Il estimait que le joueur n’avait pas une hygiène de vie d’un footballeur, il a pourtant été un des meilleurs mauves la saison passée mais il a un gros caractère ce qui ne convient pas à l’entraîneur qui ne veut aucune contestation dans le vestiaire.

Clash avec Kara Mbodj
Il aussi eu maille à partir avec Kara Mbodj lors de son arrivée mais il s’est rendu compte que le joueur était le pilier de la défense mauve, le joueur la prouvé plus d’une fois cette saison sur le terrain que c’était lui le patron de la défense.
Alors qu’on est en plein championnat, il arrive à écarter Davy Roef qui certes n’a pas encore la carrure d’un Silvio Proto mais qui n’est pas responsable de tous les maux défensifs mauves. Il a même écarté Sofiane Hanni durant un match car le médian mauve ne partage pas son avis !
Hamdi Harbaoui et Stephane Badji sont eux aussi en mauvaise posture avec René Weiler, cela commence a faire beaucoup de joueurs avec lesquels l’entraîneur a des soucis, tout cela commence a faire beaucoup et m’amène à me poser la question : et si le problème était Weiler ? A cette allure, Anderlecht n’aura plus de noyau !
Il a voulu instauré de la discipline dans le vestiaire, il en fallait sans doute mais là il s’est mis un vestiaire à dos car je reste persuadé que bon nombre de joueurs ne sont plus derrière l’entraîneur à l’heure actuelle.
Il n’est quand même pas normal qu’il mette un Olivier Deschacht comme attaquant et ensuite comme back droit, c’est du suicide volontaire de la part de ce coach. Alors ne serait-il pas temps que la direction pense à intervenir pour recadrer l’entraîneur voire carrément changer de coach ? La question mérite d’être posée car pour moi le possible départ de Roef est la goutte de trop avec cet entraîneur.