REPROGRAMMATION AFRIQUE DU SUD-SENEGAL : Le Burkina remporte la première manche

La Fédération de football du Burkina Faso a saisi le Tribunal arbitral du sport (TAS) pour contester la décision de la FIFA de faire rejouer le match Afrique du Sud-Sénégal comptant pour les qualifications au Mondial 2018, a annoncé lundi le TAS.

"Il y a eu un appel de la Fédération du Burkina il y a quelques jours pour contester la décision de la FIFA de faire rejouer le match Afrique du Sud-Sénégal", a indiqué un porte-parole du TAS précisant que "le calendrier de la procédure est actuellement en train d'être établi". "Aucune décision ne tombera cette semaine dans cette affaire", a-t-il ajouté.

L'acceptation de la saisine constittue un premier succès pour les Burkinabé en ce sens que la Fédération sénégalaise de football par la voix de son vice-président chargé des affaires juridiques, Abdoulaye Sow avait soutenu que l'arrêt de la Fifa était sans appel. 

L'instance dirigeante du football mondial a décidé début septembre de faire rejouer la rencontre pour "manipulation du match", l'arbitre ghanéen Joseph Lamptey ayant sifflé un penalty imaginaire pour les Bafana Bafana, vainqueurs 2-1 le 12 novembre 2016 à Polokwane. M. Lamptey a été depuis suspendu à vie, une sanction confirmée par le TAS.

La FIFA a décidé de faire rejouer le match le 10 novembre à Polokwane.

A l'issue des rencontres disputées samedi, le Sénégal est en tête de son groupe de qualifications avec 8 points, devant l'Afrique du Sud (7 pts), le Burkina et le Cap-Vert qui comptent chacun 6 pts.