KHALIFA DIAKHATE PRESIDENT ORCAV DE DAKAR : «Avec la biométrie, c'est terminé, les 'tépi taf'»

Avec la gestion biométrique des données administratives, les cas de fraude seront éradiqués dans le mouvement navétanes. C’est l’avis du président de l’Orcav de Dakar Khalifa Diakhaté qui tire le bilan de la saison.

Quel bilan tirez-vous de la saison 2016

Le bilan que nous tirons est un bilan globalement positif. Nous avons démarré le championnat au mois d'août pour terminer le championnat de décembre. Malheureusement, la fermeture d’Alassane Djigo, nous a un peu handicapé. Nous avons pu décrocher un parrain le directeur de l'ARTP qui a accepté de numériser la base de données de l'Orcav.

Le ministre Youssou Touré a apporté un plus au mouvement navetane. Depuis 2016, du mois d'avril 2016 au mois de janvier 2017, nous avons ouvert quatre classes d’alphabétisation. Quatre jeunes étaient régulièrement payés pour former les populations sur l'alphabétisation fonctionnelle. Elles sont été formées sur l'entreprenariat, fabrique de javel, savon, teinture.

Nos remerciements vont également au maire de la ville de Dakar qui alloue régulièrement chaque année une subvention de 5 000 000 fr. Il en est de même du maire Pikine, qui nous alloue chaque année une subvention de 1 500 000 fr. Tout comme le maire de la ville de Guediawaye.

Il est question de dématérialiser le processus administratif ?

Nous avons reçu du service universel de télécommunication dont le directeur de l'ARTP est l'administrateur, une enveloppe de 30 000 000 frs. Mais, nous avons préféré travailler avec un partenaire technique TBC. Et c'est lui qui gère l'enveloppe. Il a commencé à faire le travail de base. Il a mené des enquêtes sur comment fonctionne l'Orcav, le nombre de licences dont nous disposons, comment nous fonctionnons ?  Il est en phase d'enquêtes et va rassembler toutes ces informations. Dans un mois, il va commencer à faire le travail technique. C'est par souci de transparence que nous avons délibérément de travailler avec un partenaire technique.

Est-ce que le projet sera bouclé d'ici la saison prochaine ?

Le travail au niveau du partenaire technique va durer un mois. Dès l'entame de la saison prochaine, on va démarrer avec la dématérialisation avec des licences numérisées avec l'utilisation de la-biométrie.

Quels sont les avantages (il coupe)

Avec la biométrie, c'est terminé, les « tépi taf» (fraude). Quand on fait des recherches, il y a plus de trente milles licences dans la région de Dakar et c'est extrêmement difficile de faire la recherche manuelle. Si au aujourd'hui, les licences sont numérisées, il suffit tout simplement d'interroger la base de données  et d'avoir toutes les informations. On a plus besoin d'aller dans les archives pour chercher mais à partir de notre machine on peut savoir si tel joueur a démissionné, si tel joueur a fait ceci ou cela .C'est ça qu'on appelle la dématérialisation.

Êtes-vous candidat à votre succession ?

Je n’ai pas encore reçu le mandat de mon Asc. C'est après avoir reçu le mandat de mon Asc que je me prononcerai.

Mamadou NIANG