GALA DE YENE TAEKWONDO CLUB : Les budokas lébous en démonstrations à outrance

C’est avec une panoplie martiale et technique revue à la hausse que Yène taekwondo club (Ytc) va organiser la 2e édition de son gala annuel ce week-end, au niveau de l’esplanade de la mairie de ladite localité.

Ce gala dénommé 48 heures de Yène taekwondo club, aura donc comme principales innovations des démonstrations techniques de la part d’autres arts martiaux pratiqués sur les tatamis yénois. Comme le karaté, kung-fu et Fitness. En sus donc du taekwondo.

Côté financier, le budget du gala estimé à 400 000 n’est pas encore bouclé. Une situation comparable aux criards déficits d’argent auxquels Yène taekwondo club est confiné depuis sa création remontant à 2008. Le guide des lieux, Me Ndar Niang raconte: «Notre de fortune dojo est une cour de maison prêtée par des proches à moi et qui reste tributaire des aléas de la nature. Notre salle est victime aussi de nombreux soucis notamment de transport au moment d’aller en compétitions ou à des passages de grades. Sans oublier notre enclavement par rapport au reste des clubs dakarois. Tout ceci fait que nos soucis financiers sont énormes et les soutiens tous azimuts presque inexistants.»

Et face à cette sombre situation financière et logistique, la devise de Yène taekwondo club demeure quasiment le motif d’émancipation. Elle est la suivante: Parler peu et travailler beaucoup. L’on comprend mieux alors la troisième place régionale de Dakar en «poomsé» (combats imaginaires) occupée actuellement par les poulains de Ndar Niang. Juste derrière le leader Keur Samaritain de Rufisque et son dauphin Sunnate de Fass Mbao. Et l’on comprend mieux aussi la présence de quatre éléments de Ytc dans les présélections nationales de «poomsé» sous la coupole de Me Bamba Mbaye. Il s’agit des jumelles Adama et Awa Ndiaye, Aïta Ndiaye et Daouda Dione.

Quart de finaliste dans la catégorie senior 2 lors des Championnats d’Afrique de «poomsé» de 2016 en Egypte, Ndar Niang (37 ans) est ceinture noire 3e dan. Il a été formé au taekwondo par Me Chérif Diao au sein du club Keumgang et d’un de ses assesseurs nommé Me Saliou Ndongo. Ce dernier est désormais basé en Espagne.

De nos jours, Yéne taekwondo club compte plus de 80 pratiquants dont une soixantaine régulièrement affiliée à la Ligue de Dakar de taekwondo. On y recense actuellement onze gradés en ceintures noires. Côté mensualités, les adultes passent à titre symbolique à la caisse du club en raison de 1 500 par tête. Et 1 000 seulement pour les classes inférieures.

Souleymane SECK (jourdesport.sn)

Programme 48h Yène taekwondo club

Esplanade de la mairie de Yène

Samedi 1er avril 2017

9h-13h: nettoyage via un set-setal

19h: kermesse

Dimanche 2 avril 2017

16h: démonstrations des clubs d’arts martiaux de Yène

(karaté, kung-fu, fitness et taekwondo)

Côté musical, prestations de l’artiste Aune Niang